Hello Elfiooh, c’est à moi (Chevalier Bore) de m’occuper de ton interview autour de ton projet présenté lors de la DreamsCom’21 !

Soniryk semble être un OVNI dans le cadre de Dreams, pourrais-tu décrire ton projet en quelques mots ?

Salut Chevalier ! Soniryk est une série audio de science-fiction, d’énigme et de drame, le tout effectivement créé sur Dreams. Je laisse planer le mystère quant à son contenu et l’histoire qui y est racontée…

Et je préfère aussi avertir que pour l’instant, je n’en suis qu’à l’écriture, les extraits entendu dans le teaser et disponible au stand ont été écrit et joués uniquement pour la DreamsCom’21 ! Je ne faisais que prendre la température ! 😇

Parlons de ton stand, une masse énigmatique (situé Hall 35). J’ai pensé presque à une escape room ! Quelle ambiance as-tu chercher à créer ?

Ah tiens, c’est marrant que ça t’ai fait pensé à ça, ça peut être un indice maintenant que j’y réfléchis ! 😉 Je voulais avant tout que mon stand soit fermé. Que, lorsqu’on rentre, on soit coupé du reste et qu’on se dise : “ah tiens, je suis ailleurs, qu’est-ce que c’est ?”. Ensuite tout est noir et bleu comme vous l’avez vu. J’ai voulu créer une ambiance vraiment sombre et énigmatique. Et à l’intérieur, il y a juste un écran et des socles éclairés pour qu’on n’ait pas grand chose à voir : je voulais qu’on se concentre surtout sur l’audio, c’était aussi un moyen de laisser penser que ça pouvait être une série audio puisque le teaser n’était pas encore sorti à ce moment-là.

D’ailleurs, ceux qui n’ont vu que le teaser, allez voir le stand : vous pourrez y écouter les extraits complets qu’on entend dans la vidéo !

Quelles ont été les difficultés rencontrées à la création du stand ?

Le stand en lui même est plutôt simple, ce qui m’a plus pris la tête ingame était la logique et encore, c’était vraiment du gâteau. Par contre, les difficultés ont été bien présentes pendant les enregistrements des extraits !

J’ai presque tout enregistré en conditions réelles : le premier extrait avec les zombies et l’homme qui les fuit, je suis parti en forêt ; le deuxième avec la femme enterrée vivante (j’espère que ça s’est compris ?), c’était dans un placard ; le troisième avec la voix qui vient de loin dans une ville déserte, c’était moi à 3h du matin sur mon boulevard en plein couvre-feu qui courait très près du sol (ridicule) pour enregistrer mes pas (j’ai joué le texte en forêt par contre, je vais pas réveiller mes voisins en gueulant à tout va…) ; et le 4ème avec la mère et la fille, c’était également en extérieur. Je voulais utiliser au maximum l’environnement naturel, que l’acoustique soit à mon avantage. Ainsi j’économise du temps au montage et je gagne même en authenticité.

Et bref, tout ça pour dire que j’ai fait tout ça avec un micro de studio, celui que j’utilise pour Parlons Dreams (le podcast d’InfiniDreams). Je n’avais pas les moyens d’acheter un autre micro de bonne qualité conçu pour l’extérieur, je n’avais que lui (et un petit Zoom H1n que je ne peux pas utiliser pour tout). Et ce micro de studio, il faut le brancher à un PC, y a pas le choix. Et mon PC, l’écran ne marche plus : je dois l’éclairer avec la torche de mon téléphone pour savoir où appuyer et c’est à peine visible.

Donc je vous laisse m’imaginer en train de courir en pleine forêt avec mon micro dans les bras relié à mon PC logé comme je pouvais (pour pas qu’il se ferme) dans mon sac à dos qui lui était complètement ouvert ! Bon… c’était pas glorieux, le câble bougeait trop et on l’entendait, mon PC est tombé du sac et s’est cassé par terre… l’horreur. S’ajoutent à ça les araignées qui essayaient de me grimper dessus, l’angoisse totale. C’est pas compliqué, j’avais vraiment l’impression d’être dans un des épisodes !

La bande-annonce apporte aussi une véritable patte graphique, entre texte et textures. Tu aimerais qu’on écoute, mais aussi qu’on regarde Soniryk ?

Absolument ! L’écran n’est pas là pour faire joli. C’est principalement une série audio mais il y aura des informations à l’écran tels que les noms des personnages, pour commencer, mais d’autres choses comme des numéros de téléphone (le 17 par exemple), ce genre de chose. En plus de ça, je compte jouer avec le visuel pour donner des informations sur la “réelle” localisation des personnages. Je n’en dit pas plus par rapport à ça : je souhaite que tout le monde se fasse surprendre et comprenne la mécanique sur le moment !

D’ailleurs, le teaser est #MadeInDreams, vous pouvez le retrouver sur mon profil pour le voir en meilleure qualité ! Alors je ne garantis pas que ça ressemblera à ça quand il sortira mais ça donne déjà une idée du l’ambiance visuelle.

Tu es seul sur le projet ? Tu as travaillé avec des comédiens pour la voix ?

Oui, je suis tout seul pour l’instant et ça risque de rester comme ça. Je m’occupe de l’écriture, du montage et de toute la partie Dreams qui inclut également les visuels. Je ne suis pas contre le travail d’équipe mais pour ce projet-là, c’est réalisable seul et j’ai envie d’y arriver. Ça serait ma petite fierté de pouvoir dire que j’ai fait ça tout seul.

Ensuite, bien entendu, il y a des acteurs. Pour les extraits, je n’ai travaillé qu’avec une seule comédienne qui est également la co-présidente de la Jeune Compagnie du Théâtre de l’Escabeau, c’est une de mes très bonnes amies. Ensuite il y a eu ma mère et ma petite sœur pour le quatrième extrait et le reste c’est que ma voix (y compris les zombies qui ont été très drôles à faire).

Mais j’ai la chance d’avoir fait une licence d’Art du Spectacle qui m’a permis de rencontrer plein de comédiens en formation (la plupart au conservatoire), donc j’ai déjà quelques noms en tête pour certains rôles. J’attends d’avoir fini l’écriture avant de leur demander. En tout cas ça ne sera pas fait par des amateurs et c’est une bonne chose pour Dreams !

Soniryk aura un format épisodique ?  Peux-tu nous donner un peu de teasing sur ce qui nous attend ?

Absolument, je pense que l’idéal c’est 6 épisodes d’une dizaine de minutes mais ça pourrait changer si je me rends compte pendant l’écriture que j’ai besoin de plus de temps pour raconter ce que je veux. Au final, ça fera 2 saisons (de 6 à 8 épisodes, mettons) : j’ai besoin de raconter cette histoire en 2 morceaux, pas moins, pas plus.

J’aime vraiment pas teaser sur un projet encore en préparation mais allons-y, pour InfiniDreams ! La première saison sera axée sur l’énigme et l’horreur, il faudra recouper quelques informations pour comprendre ce qu’il se passe, peut-être même regarder plusieurs fois. Chaque épisode est globalement coupé en 2 parties : au début de tous les épisodes, nous suivrons un homme et une journaliste qui l’interroge sur des faits qui se sont déroulés plusieurs dizaines d’années auparavant, puis après le générique, nous vivrons les faits au moment où ils se sont passés.

Il y a bien un petit travail d’enquêteur à faire mais il y aura beaucoup d’indices plus ou moins subtiles et la journaliste sera là pour mettre tout le monde dans la bonne direction. Je ne veux pas que le spectateur ait trop de travail à faire non plus car ça reste du divertissement. Et hors de question qu’il passe complètement à côté de l’histoire.

Dans la deuxième saison, il n’y aura plus de journaliste, on se focalisera davantage sur les enjeux des personnages à l’époque des faits. Je vous avoue que ça reste encore vague pour moi, je verrai bien le moment venu.

Pour résumer, attendez-vous à quelque chose d’intriguant, de surprenant, d’étrange même et qui fait un peu peur. Ça plaira peut-être pas à tout le monde à cause de ça mais j’espère que ça va intéresser beaucoup de gens. Car au fond, il s’agit d’un rêve qu’on a – je pense – tous eu et là c’est l’histoire d’un gars qui essaie de le réaliser coûte que coûte alors que le temps joue contre lui.

Quelles sont tes inspirations pour ce projet ?

La première chose qui me vient en tête c’est la série audio française Calls. C’est ça qui m’a donné envie d’en faire une également, je la conseille d’ailleurs à tout le monde qui me lira ! C’est une série plutôt sombre de 3 saisons qui traite de l’apocalypse, chaque épisode sont des enregistrements sonores de plein d’appareils différents qui ont été retrouvés après.

OST Série – Calls
▶️ Regardez le trailer du chapitre 1 de Calls en cliquant ici ! ◀️

Ensuite, ça n’étonnera personne mais Alexandre Astier est aussi une grosse source d’inspiration dans la manière d’écrire. Ce type-là, il dit sans cesse qu’il écrit pour ses comédiens, pour qu’ils s’amusent vraiment, “[il] aime leur donner à manger”. Et quand tu regardes ce qu’il écrit, tu te dis “bah carrément, ça me plairait trop de jouer quelque chose d’aussi riche”, surtout quand c’est du sur-mesure ! Dans Kaamelott, François Rollin, qui joue le roi Loth, dit à la radio ne change pas un seul mot et respecte le texte à la virgule près. Je trouve ça formidable de se voir donner un texte que tu mets à ta bouche comme ça et ça sonne juste du premier coup.

TOURNAGE AU CHATEAU DE MONTMELAS BEAUJOLAIS DE LA SERIE KAAMELOTT en 2006. ALEXANDRE ASTIER DIRIGE PERCEVAL ICI A GAUCHE.
Tournage au Château de Montmelas Beaujolais de la série Kaamelott en 2006. Alexandre Astier dirige Perceval et Bohort. • © PHOTOPQR/LE PROGRES

Alors ça fait un peu prétentieux de dire ça mais c’est quelque chose dont j’aimerais m’inspirer, surtout que je vais faire intervenir des amis, ça m’embêterait beaucoup qu’ils s’ennuient pendant le tournage… À noter également que l’ambiance et le language sont à mille lieues de Kaamelott donc je vais voir comment je peux me débrouiller mais j’essaierai de faire au mieux.

Et sinon, une dernière inspiration qui m’a surprise, c’est The OA. Cette série je l’ai vue pour la première fois il y a 2 ans, j’y ai pas retouché pendant longtemps (bien qu’elle soit magnifique).

The OA saison 2 : tout ce que l'on sait sur la suite - News Séries -  AlloCiné
▶️ Regardez le trailer de The OA – Saison 2 en cliquant ici ! ◀️

Et une nuit, j’essayais de poser les bases de Soniryk, j’avais même pas encore le titre, c’est pour dire. Il manquait quelque chose qui attire, qui intrigue, qui marche et je voulais du jamais vu. Je me suis forcé à trouver une idée pendant un bon moment et vers 2 heures du matin, j’en ai eu une ! Le reste a suivi comme si tout s’était débloqué dans ma tête, un feu d’artifice, j’étais ravi !

Et une semaine plus tard, je regarde la saison 2 de The OA avec mon copain et il y a deux ou trois répliques qui percutent dans ma tête… je me dis “c’est pas possible”… c’est beaucoup trop proche de ce que je veux faire…Et pourtant, comme la saison 2 n’est pas focus sur ça (je pense que ça allait arriver dans les saisons d’après), je ne m’en suis pas souvenu et j’avais l’impression que l’idée venait 100% de moi. Mais qui sait ? Peut-être que j’ai perçu ces deux ou trois petites choses il y a 2 ans et qu’elles ne ressortent de ma tête que maintenant ? Je m’en serais inspiré sans m’en rendre compte !

As-tu un calendrier en tête ?

J’ai bien envie de vous dire fin 2022 mais le “bientôt” à la fin de mon teaser dit ce que ça veut dire : je sais pas. Pour le moment, mon objectif est de finir le scénario pour la fin de l’année et commencer à enregistrer dans la foulée mais ça risque d’être difficile.

Mes amis sont dans des villes différentes et éloignées, aujourd’hui et je tiens à être présent pour enregistrer tout ça dans les temps, ça va demander une sacrée organisation ! Surtout que j’ai prévu de reprendre mes études en langues étrangères cette année donc programme très chargé !

Ça sortira quand ça sortira, je suis comme tout le monde, je préfère attendre plus longtemps pour un résultat de qualité plutôt que de faire ça sous la pression d’une deadline (qu’on ne m’impose pas, d’ailleurs) et rendre une bouillie comestible mais qui fait pas trop envie.

Tu penses à une version anglophone ? Ou Soniryk sera uniquement avec des voix françaises ?

Ahah, ça serait formidable, n’est-ce pas ? Pour le moment, je pense que Soniryk sera uniquement disponible en Français avec des sous-titres en Anglais. C’est un projet qui va se faire avec des connaissances et je souhaite être sur place. Comme je l’ai dit, je tourne au maximum en condition réelle, je peux pas faire doubler Soniryk par des Dreamers anglophones à des milliers de kilomètres de distance.

De plus, des réactions que j’ai eues, la langue française a plu. C’est une sonorité que beaucoup d’anglophones n’ont visiblement pas l’habitude d’entendre (j’en ai vu qui ne savait pas de quelle langue il s’agissait).

Alors il y aura peut-être une exception : depuis peu, je regarde un streamer vraiment adorable, GeekDom78 sur Twitch, qui est un papa gamer et que j’ai surpris en train de faire du voice acting pendant qu’il jouait à King of Seas. Il m’a dit qu’il aimait vraiment faire ça et qu’il en avait déjà fait un peu avant. Alors je lui ai demandé comment il se débrouillait avec le Français : il m’a dit qu’il s’en sentait capable alors je lui ai sous-entendu que je lui écrirais un rôle (il joue aussi à Dreams). Donc on aura bien un anglophone mais qui jouera en Français !

Pourquoi avoir choisi Dreams pour porter ton projet ? Il sera aussi disponible sur Youtube ?

Parce que je passe beaucoup de temps dessus. Rien que pour les visuels, ça m’est beaucoup utile : si j’avais du faire le teaser sur PC, il ne serait pas sorti avant l’année prochaine ! 😅

C’est une plateforme en laquelle je crois et je veux lui apporter quelque chose de plus. Je suis pas très fort pour faire des jeux mais j’ai plein d’idées d’histoires à raconter. Comme Dreams est très axé sur tout ce qui est artistique, je me suis dis qu’une série audio, ça serait inattendu mais pas impertinent. J’ai d’ailleurs bien l’intention de remporter un Impy Award en 2023 avec ce projet !

En plus de ça, on sait tous que c’est un jeu de niche. Mais mine de rien, on a quand même une petite communauté solide qui soutient le jeu comme elle peut et réagit beaucoup aux créations des autres. L’idée est aussi d’utiliser ça à mon avantage : oui, Soniryk sortira sur YouTube (même si je rêve de le vendre pour qu’il soit diffusé dans un format plus grand public et officiel mais impossible pour un projet amateur à ce stade), mais en le sortant sur Dreams, je m’assure beaucoup plus de retours que si je ne le faisais que sur YouTube, noyé dans la masse.

Avant de te dire au revoir, un autre projet dont tu aimerais parler ? 

Oh ! Alors oui mais tu promets de pas me le piquer ! Ou alors faudra songer à me faire une place dans Pirate Stories Studio, haha ! Déjà, ça serait un film d’animation. J’ai une histoire en tête depuis un an maintenant qui raconte les aventures d’un jeune homme qui consacre des années de sa vie pour retrouver le Hollandais Volant, le fameux bâteau fantôme. Un jour, il va le retrouver dans un endroit totalement inattendu.

C’est donc une histoire de pirate mais également d’espionnage, d’enquête, d’amour, d’amitié, de trahison mais également de voyage temporel. Il y a énormément de chose dedans que ça mériterait une trilogie mais il est beaucoup trop tôt pour me lancer là-dedans. En tout cas, c’est quelque chose que j’ai vraiment très envie de faire car je ne crois pas que le voyage dans le temps a déjà été traité de cette manière. Je me trompe peut-être mais je payerai cher pour voir ça !

▶️ Retrouvez le stand d’Elfiooh dans le Hall 35 de la DreamsCom’21 en cliquant ici ! ◀️