Salut Orksom ! Aujourd’hui, nous partons à ta rencontre pour parler de ton prochain jeu STRAIN qui n’a pas laissé indifférent la communauté lors de son annonce à la DreamsCom’21 avec un trailer et un stand à visiter (situé Hall 19).

Peux-tu nous dire quel genre de jeu est STRAIN et nous décrire son univers ?

STRAIN est un jeu de plateforme et d’énigme à la 3ème personne dans lequel notre personnage est relié à un cadavre. La seule manière de récupérer de l’endurance est de rester à côté de ce cadavre, l’endurance est essentielle pour survivre aux différents dangers. Il faut donc réussir à progresser en tentant de trouver des moyens de prendre le cadavre avec nous. Tout cela dans un monde abandonné et détruit

Comment as-tu trouvé le concept du cadavre à transporter ? C’est pas commun !

Le concept d’avoir quelque chose à transporter vient d’un autre projet. Je voulais faire un jeu d’infiltration où on devait exfiltrer des personnes blessées ou incapables de marcher. Et plus tard, j’ai regardé le trailer de Death Stranding où on peut voir le personnage principal porter un corps humain. À ce moment-là, j’ai connecté les deux idées et, au fur et à mesure, le concept avec l’endurance m’est venu et j’ai abandonné l’aspect « infiltration » au profit d’énigmes et de phases de plateformes. Au final je me suis plus inspiré de Ico pour créer le gameplay.

Bien que ton jeu soit très épuré graphiquement, l’ambiance en est d’autant plus froide et vraiment glauque. Quelles ont été tes inspirations pour imaginer ton jeu et réaliser l’environnement du joueur ?

Ma première inspiration pour l’environnement est évidemment Inside de Playdead. Je voulais créer un environnement qui a l’air mort, abandonné et rude pour créer un contraste avec le personnage qui lui a l’air plus vivant. L’univers visuel du dernier album de Woodkid m’a aussi beaucoup inspiré. Je pourrais aussi citer le peintre Giorgio de Chirico ou le photographe Fan Ho qui m’ont énormément aidé à construire l’ambiance d’autres niveaux du jeu.

Pendant ton trailer, on découvre un géant très mystérieux et brutal. Qui est-il et que veut-il ? À la fin, on en voit un deuxième qui émerge de l’eau, il s’agit du même personnage où sont-ils tout un peuple ?

Il s’agit du même personnage. Pour être honnête, le jeu n’a pas d’histoire concrète : mon but est de créer un jeu où l’histoire se « ressent ». Je pense que chaque joueur verra cet ennemi à sa façon. Mais ce qui est sûr c’est qu’il essaie d’empêcher le personnage principal d’atteindre son but.

Il n’est d’ailleurs pas le seul ennemi que le joueur rencontrera puisqu’on peut également apercevoir un grand oiseau dans ton stand. Peux-tu nous en dire plus à son sujet ?

Il y a plusieurs dangers dans STRAIN et ces oiseaux en font partie. Je ne veux pas trop en dire à son sujet pour garder la surprise mais c’est une menace à laquelle le joueur devra faire attention et aussi bien garder un œil sur le cadavre en leur présence.

D’ailleurs, tu avais déjà sorti un trailer il y a 10 mois qui en montre bien plus sur STRAIN que celui que tu as fait pour la DreamsCom’21. Le dernier est plutôt une suite de scènes de gameplay complète de 6 minutes, pourquoi ce choix ?

C’est vrai que le premier trailer en montre bien plus mais j’ai remarqué que beaucoup de gens ne l’avaient pas trop compris. Cette fois-ci, je voulais vraiment montrer ce à quoi allait ressembler le gameplay. Je prévois de refaire un trailer plus dense pour la sortie du jeu.

On a hâte ! Peux-tu nous en dire un peu plus sur l’aventure qui attend notre personnage ?

Le but du personnage est de se séparer du cadavre, il veut couper le lien qui les uni et le géant veut l’en empêcher. L’histoire est très simple car je cherche à faire une histoire qui se passe dans la tête du joueur avant tout. Je veux éviter toute sorte de lore pour laisser la place à ce que le gameplay peut « raconter ». J’ai du mal à expliquer donc j’espère qu’y jouer sera plus parlant. 

Ça m’évoque Little Nightmares, ce que tu dis, donc ça me parle très bien ! Depuis combien de temps travailles-tu sur ce jeu ? Tu annonces une sortie cette année, c’est que tu dois avoir bientôt terminé. Que te reste-t-il à faire ?

Ça va faire environ un an et demi que je travaille seul dessus. Cependant je vais sûrement collaborer pour la musique car je manque d’expérience et ça m’aidera à me concentrer sur les autres aspects du jeu. STRAIN devrait bientôt atteindre une version jouable de A à Z. En gros, 50% du jeu est complètement fini, 40% a encore besoin d’ajustements mais est jouable et 10% qu’il reste à faire. J’espère finir pour la fin de l’année mais il y a de fortes chances que ça soit quelques mois plus tard. Je ne me mets pas trop la pression, les deadlines ça a tendance à me démotiver et je voulais quand même donner une date pour dire que le jeu est assez proche de sa sortie

J’ai lu le commentaire d’un internaute qui tenait à rappeler que tu avais 17 ans seulement, c’est d’autant plus impressionnant ! D’après toi, Dreams est-il un bon outil pour permettre aux jeunes créateurs de se lancer dans le développement de jeux amateurs ? As-tu déjà créé ce genre de choses avant ?

Honnêtement je ne sais pas si j’aurais réussi à développer ce jeu sans Dreams. Avant ça, je suis passé par plein d’autres jeux créatifs comme LittleBigPlanet, Project Spark, Disney Infinity, etc. mais aucun de mes projets n’a vraiment abouti. J’avais aussi touché à Unity mais ça m’a découragé très vite.

J’ai découvert Dreams par le biais de la youtubeuse LadyLexUK qui faisait aussi des vidéos sur Project Spark et qui a migré vers Dreams ensuite. J’ai directement acheté une PS4 juste pour Dreams. Je pense que c’est vraiment l’endroit parfait pour se lancer dans le développement : les outils sont intuitifs et la communauté super encourageante. En plus, on peut mettre tout l’aspect technique de côté et se concentrer sur des choses plus importantes comme le game design ou le level design, par exemple.

Beaucoup de gens sont étonnés quand je dis que j’ai 17 ans mais maintenant que tout ça devient plus accessible ça sera beaucoup plus commun de voir des gens de mon âge développer des jeux. On les voit peut-être pas encore mais il y a de nombreux utilisateurs de Dreams qui ont entre 12 et 14 ans. Qui sait ce qu’ils vont créer à 17 ans avec plusieurs années d’expérience ?

Pour terminer, j’ai l’habitude de demander aux créateurs ce à quoi nous devons nous attendre de leur part pour la DreamsCom’22 mais STRAIN arrive déjà à terme. Dis-nous plutôt ce que tu as en tête pour ta prochaine grosse création, tiens !

Oui, j’espère que STRAIN sera fini avant la prochaine DreamsCom ! Une fois fini, je compte déjà poster tous les éléments de STRAIN remixables mais il faut que je nettoie la logique et ajoute quelques notes avant ça. Je ne compte pas me relancer dans un projet aussi gros par contre : je veux apprendre à développer des jeux mais avec des outils professionnels pour éventuellement travailler dans l’industrie. Je pense me servir de Dreams principalement pour prototyper mes idées rapidement mais j’ai quand même quelques idées que je peux réaliser sur Dreams uniquement.

C’était vraiment super d’en savoir davantage sur STRAIN mais aussi sur toi ! Merci d’avoir accepté de nous répondre et bon courage pour les 10% restant ! 😇

▶️ Retrouvez le stand d’Orksom dans le Hall 19 de la DreamsCom’21 en cliquant ici ! ◀️